L'échappement



De l'air!

La partie faible de nos voitures est l'échappement qui bride le moteur en l'empêchant de se libérer.
Déjà à l'époque de la gloire BMC et des Coopers, le préparateur Downton proposait, pour arranger les choses, différents stades d'améliorations.
Le premier consistait à mieux faire respirer le moteur en travaillant simplement l'échappement.
Il avait obtenu la garantie de l'usine, c'est dire si cette modification s'imposait.


Le Club s'est aussi penché sur le problème. Deux lignes prototypes en inox, donc inusables, ont été construites et montées sur deux véhicules à moteur 1300 utilisés au quotidien. Trois ans après et quelque 80 000 km parcourus, le bilan est largement positif: meilleure respiration du moteur, performances améliorées (le couple, moment où le rendement moteur est optimum, est repoussé), meilleur confort (moteur moins bruyant), consommation moindre.
Depuis, quatre autres lignes ont été montées qui donnent aussi entière satisfaction.

La ligne est bâtie en tube de 39 mm de diamètre intérieur contre 29 pour l'origine, c'est dire si ça respire!

Elle est obligatoirement montée sur un collecteur 3 en 1 large. Le modèle sélectionné est le Freeflow de chez MANIFLOW en 44 mm.

Le pot de détente est doublé par une tôle pour éviter l'échauffement des environs (canalisations diverses dont celle d'essence).




L'échappement suit le tracé d'origine et ne dénature en rien la ligne de la voiture.


Le montage est simple et à la portée de tous.


Si la transformation vous intéresse, renseignez-vous au 03 86 82 66 56.